Durée
3 semaines

Niveau
Tout niveau

Langue
Français

Licence
CC BY-NC-ND

Résumé

Des changements profonds sont à l’œuvre dans le domaine de l’énergie, résumés par le terme de transition énergétique. Ces changements sont impulsés par des contraintes fortes : d’une part les limites des ressources fossiles, d’autre part les impacts environnementaux et les risques associés à la production et à l’usage de l’énergie –en premier lieu bien sûr le changement climatique-. En parallèle, il faut satisfaire les besoins d’une population toujours plus nombreuse, aspirant à de meilleures conditions de vie.

Les énergies fossiles carbonées représentent plus de 80% de l’énergie primaire consommée dans le monde. Réduire de manière drastique leur place implique à la fois de produire de l’énergie autrement (à partir d’énergies renouvelables ou autres sources décarbonées) et de maîtriser nos consommations énergétiques pour tous les usages et dans tous les secteurs.

Une multitude de technologies disponibles ou en développement apportent des éléments de solutions sur les modes de production alternatifs et sur l’efficacité énergétique à l’usage final. Mais aucune technologie, aucune énergie ne sont aujourd’hui des solutions miracles. Des combinaisons sont à mettre en place. En outre, rien ne sera possible sans des changements sur les usages et comportements à travers différentes formes de sobriété énergétique.

Les conséquences sociétales sont fortes. Les solutions centralisées sont concurrencées par des solutions décentralisées voire des solutions individuelles. Le nombre d’acteurs concernés est démultiplié. Les mécanismes économiques sont modifiés. Les conflits autour de l’énergie qu’on croyait limités aux conflits géopolitiques se déplacent à des échelles plus proches.

Dans ces transformations majeures du paysage énergétique, les changements technologiques se combinent et interagissent avec des mutations économiques, politiques et sociales. Les systèmes énergétiques sont plus que jamais des systèmes complexes.

Du fait de la diversité des contextes et des solutions, de la multiplicité des échelles et des acteurs, c’est volontairement que nous parlons de transitions énergétiques au pluriel.

L'ambition du MOOC "Transitions énergétiques : mécanismes et leviers" est de donner les clés de compréhension et d'analyse de ces situations complexes, les enjeux et les leviers d’actions associés et de permettre d'imaginer des réponses adaptées à chaque contexte et à chaque échelle.

Établissements impliqués

IMT Atlantique  ADEME ENSTA Bretagne IMT Lille Douai IMT Mines Albi-Carmaux IMT Mines Alès  Institut National de l'Energie Solaire Mines Nancy Artem Mines ParisTech Mines Saint-Etienne

Avec le soutien

Institut Mines-Télécom Unisciel UNIT UVED

Durée
3 semaines

Niveau
Bac +3 et plus

Langue
Anglais

Licence
CC BY-NC-ND

Résumé

Air pollution is a major and global concern, arising for the most part from human activities. Air pollutants can be emitted by a variety of sources or formed directly in the atmosphere. They alter the air we breathe and have clear negative effects on our health. But they also affect the Earth’s climate and have a tremendous, often underestimated, impact on our economies.

This 3-week course shares the basics of air pollution and its effects. During the first week, you will discover the major causes of outdoor and indoor air pollution. The next two weeks detail the environmental, economic and health impacts of this pollution.

Établissements impliqués

Logo IMT Lille Douai

Durée
4 semaines

Niveau
Complément de Biodiversité

Langue
Français

Licence
UVED - CC BY-NC-ND

Résumé

La biodiversité fait aujourd'hui l'objet d'intenses préoccupations, qu'il s'agisse de diversité génétique, spécifique, écosystémique, fonctionnelle, en milieu terrestre ou aquatique. La préserver, en raison de sa valeur intrinsèque ou bien des services qu'elle rend aux sociétés humaines est un enjeu capital de notre époque.

Mais cette problématique doit être appréhendée dans un ensemble interconnecté de changements globaux, de nature environnementale ou sociale. Aussi, cet enjeu ne saurait être traité de manière sectorielle, ou encore à la marge du développement des sociétés : il implique aujourd'hui tous les acteurs sociétaux, qu'ils soient producteurs, distributeurs, citoyens, politiques ou financiers. Dans ce contexte, il convient d'aller au-delà d'une simple définition de ce concept et d'un aperçu de l'éventail du vivant dans différents types d'écosystèmes (océans, forêts, villes, etc.).

L'objectif doit être tout d'abord de comprendre comment cette biodiversité répond à ces changements et dans quelle mesure elle peut supporter ces pressions. Il convient ensuite d'explorer les moyens dont disposent les différents acteurs sociétaux pour intégrer ces dynamiques écologiques dans leurs fonctionnements et dans leurs trajectoires, et tenter de faire en sorte qu'elles soient compatibles avec le développement humain. Une telle étude ne peut être complète que si elle propose à la fois un aperçu historique des relations entre sociétés et biodiversité, et un aperçu de la diversité des pratiques, des savoirs et des représentations associées aujourd'hui à cette biodiversité.

Le cours « Biodiversité et changements globaux » vise à répondre aux nombreux besoins de la société en matière de connaissances et de compétences sur ce sujet. Il a pour ambition d'amener les apprenants à :

  • mieux se représenter la nature et les relations entre les grands changements globaux ;
  • mieux comprendre les moyens que mobilise la biodiversité pour y répondre ;
  • mieux appréhender la position des grands acteurs de la société par rapport à cette problématique.
Établissements impliqués

Production et coordination

Logo de l'UVED

Réalisation et postproduction audiovisuelle

Logo Université Paris Panthéon Sorbonnes Logo AgroParisTech

Avec le soutien de:

Logo AFD Logo L'Oréal Recherche et Développement Logo Région Nouvelle Aquitaine Logo FRB